Revenir au site

La puissance du toucher

Plus fort que les mots...

 

Contacts doux, câlins, caresses, massages : rien n’exprime mieux une émotion que la douceur d’une caresse. 

Le toucher doux est de plus en plus étudié par les neurosciences ces dernières années. 

Elles nous disent que les contacts sont tout aussi importants que l’air que nous respirons et la nourriture que nous mangeons. 

Pourquoi les caresses nous procurent autant de bien-être ? 

De simples stimuli au niveau de notre peau agissent sur la biochimie de notre cerveau. 

Dès que nous recevons un contact doux, il libère un cocktail de substances qui vont circuler dans le sang et atteindre les autres parties de notre corps : nos muscles se détendent, notre fréquence cardiaque diminue, notre respiration ralentit. 

Les contacts corporels agissent au plus profond de nous. Ils contribuent à notre équilibre émotionnel. 

Lorsqu’une caresse nous est agréable, on a envie qu’elle se prolonge. Le système de récompense de notre cerceau est activé. Des hormones sont libérées. Le cerveau produit ses propres drogues comme les endorphines, hormones du bonheur, qui nous rendent euphoriques.  

Le toucher est le 1er langage que nous apprenons à décoder. C’est par le toucher que le nouveau-né prend contact avec le monde. 

Les caresses sont apaisantes et relaxantes et surtout essentielles à notre vie. 

C’est par les contacts que le bébé va stabiliser sa respiration, réguler sa température, favoriser d’importantes étapes de son développement : mémorisation, croissance, évolution dusystème immunitaire. 

Le toucher : essentiel à notre stabilité émotionnelle

Tout d’abord, c’est un puissant antidote du stress. 

Les caresses permettent une diminution rapide des hormones du stress (entre autres le cortisol). C’est un parfait régulateur du stress chronique néfaste pour notre santé. 

De plus, les contacts corporels traduisent nos émotions profondes. Il peut être parfois plus facile de donner des caresses ou des câlins que d’exprimer ses émotions. 

Ce qui explique qu’un câlin peut parfois davantage réconforter que des mots. 

Les contacts soulagent et permettent un échange d’émotions fortes que les mots ne peuvent pas toujours exprimer. 

Le toucher en thérapie : 

C’est pour toutes ces raisons, au départ inconscientes, que je me suis tournée vers cette pratique : la puissance de la douceur au travers du toucher.  

Quel bonheur de voir à quel point c’est thérapeutique ! pour moi, dans le fait de « donner » ou juste de « permettre » cela. Et pour mes clientes dans le fait d’observer ce que cela produit sur ces magnifiques personnes. C’est émouvant.   

Rappelez-vous que les contacts physiques sont un besoin universel inscrit en nous depuis la naissance.  

Nous avons tous des récepteurs spécifiques dédiés aux caresses. 

Chacun en a une perception différentes bien-sûr, de par sa culture, son vécu, ses représentations sociales. 

Sachez que nos fibres sensorielles ont besoin d’être stimulées tout au long de notre existence : celui qui ne veut ou n’est pas touché, appréciera de moins en moins les caresses.  

Il sera donc nécessaire de re-stimuler peu à peu les fibres sensorielles pour de nouveau s’ouvrir à la puissance des caresses. 

 

Article inspiré de l’émission d’Arte : "le pouvoir des caresses"   

Tous Les Articles
×

Vous y êtes presque...

Nous venons de vous envoyer un e-mail. Veuillez cliquer sur le lien contenu dans l'e-mail pour confirmer votre abonnement !

OKAbonnements générés par Strikingly